Pourquoi il faut prendre le cyberharcèlement au sérieux

"C'est normal c'est internet", "T'as qu'à te déconnecter", "T'avais qu'à pas publier ça", "Bah, c'est que du virtuel".

Ces remarques sont hélas très courantes à chaque nouvelle affaire de harcèlement en ligne. Malgré une relative prise de conscience ces dernières années, le sujet reste malgré tout encore pris à la légère, y compris par les autorités ainsi que les réseaux sociaux, réputés pour leur inaction en la matière par pur profit. Alors que la situation est grave et mérite qu'on s'y intéresse d'urgence.

  1. ça fait des victimes bien réelles.

Cela cause de réelles souffrances psychologiques, voire des troubles psychiatriques, tels que la dépression, les conduites autodestructrices, le stress post-traumatique et peut mener jusqu'au suicide. à cela il faut ajouter une réputation détruite de manière irréversible et les éventuelles violations de domicile faisant suite à la circulation de données personnelles.

  1. ça met en danger la liberté d'expression

Par crainte de représailles, les gens se taisent et n'osent plus exprimer leurs opinions. Et en disparaissant d'internet, ces opinions disparaissent tout court, la frontière entre virtuel et réel étant plus poreuse que jamais et est désormais un outil incontournable pour militer. à cela, il faut ajouter une censure apparemment ciblée des réseaux sociaux envers des groupes déjà invisibilisés.

  1. ça endoctrine les gens

à force de harceler des gens pour des motifs divers sans la moindre représaille, on finit par intégrer le fait qu'il font partie d'une catégorie de personnes qui ne mérite au mieux que le mépris. De nombreux influenceurs se sont créé une communauté rien que sur cette base-là.

  1. ça normalise la violence

Les gens sont de plus en plus désensibilisés, à tel point que tout est désormais un prétexte pour envoyer des menaces de mort, sans que ça ne choque plus personne.

à la lumière de tout ça, il apparaît urgent de prendre le problème au sérieux, faute de quoi il mettra le fonctionnement de la société en danger de mort.